Kanelbullar ou Skillingsboller…

Kanelbullar ou Skillingsboller...

… Cela dépend du pays où l’on est ! Le premier terme vient de Suède et le deuxième de Norvège. Après d’où vient-elle vraiment, je ne saurais dire !

Pour ma part j’ai découvert ces petites coquines lors d’un voyage en Suède l’an dernier. Il y en avait pour ainsi dire dans toutes les pâtisseries et cafés où nous sommes allés. Ce sont de moelleuses brioches parfumées à la cannelle et à la cardamome, un mélange de saveurs parfait pour une pause au chaud quand il neige et que l’on n’a pas envie de mettre son nez dehors.

Cette brioche n’est qu’un exemple parmi tant d’autres des viennoiseries que nous avons découvertes en Suède. Il y en a d’autres fourrées à la pâte d’amande, d’autres au safran, au fromage…

Et si, comme moi, vous faites attention à votre ligne (bah oui, être entourée H24 de choses sucrées, c’est parfois quelque peu difficile à gérer !), ces brioches ne sont pas aussi riches en beurre et en sucre que des brioches classiques. Cela ne fera pas une trop grosse entorse à votre régime donc – à condition de n’en manger qu’une, cela va de soi !

Si vous le souhaitez, vous pouvez rajouter, après avoir appliqué la dorure, du sucre en grains. Ou bien un glaçage au sucre après cuisson. Ou bien un filet de miel (par exemple du miel artisanal de Russie… de la grosse bombe !)

Kanelbullar ou Skillingsboller...

 *

POUR 25 BRIOCHES

75 g de beurre doux

250 ml de lait

80 g de sucre semoule

1 oeuf + 1 jaune pour la dorure

2,5 g de sel

16 g de levure de boulanger fraîche (ou 8 g si déshydratée)

500 g de farine

2 g de cardamome en poudre

pour le beurre aux épices

90 g de beurre doux

10 g de sucre

1 g de cardamome en poudre

2 g de cannelle en poudre

Faites fondre les 75 g de beurre puis, hors du feu, y ajouter le lait, le sucre, le sel et l’oeuf. Faites tiédir ce mélange avant d’y incorporer la levure. Laissez reposer une quinzaine de minutes.

Dans la cuve du batteur, versez le mélange à la levure, puis la farine, puis la cardamome. Pétrissez en vitesse lente puis moyenne pendant environ 10 minutes. Couvrez le bol d’un film et laissez lever pendant 45 minutes dans un endroit tiède (22°C).

Pendant ce temps, préparez le beurre aux épices : travaillez le beurre pommade avec le sucre, la cannelle et la cardamome. Gardez à température ambiante.

Rendez au pâton sa forme de base en appuyant un peu dessus avec vos mains. Abaissez-la en un rectangle suffisamment large, puis étalez le beurre aux épices uniformément dessus. Roulez ce rectangle en boudin suffisamment serré, puis réfrigérez pendant 30 minutes.

Kanelbullar ou Skillingsboller...

Le « boudin » de pâte avant taillage

Taillez le boudin en 25 portions identiques, puis assurez-vous que la forme est bien ronde. Sinon, retravaillez-les légèrement pour leur redonner une jolie forme. Transférez dans des moules flexipan ronds (à défaut, des petits moules à tartelettes par exemple) et laissez lever 45 minutes.

Appliquez la dorure (jaune d’oeuf + un peu d’eau) délicatement au pinceau, puis enfournez 12 minutes à 220°C.

Kanelbullar ou Skillingsboller...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *